Point d’avancement pour ce qui concerne l’utilisation des CD et DVD usagés dans la fabrication du câble sous-marin Dunant

32 personnes se sont manifestées afin que leur stock de CD et DVD usagés  soit incorporé dans la fabrication du câble sous-marin Dunant.

Parmi ces 32 personnes toutes ont spécifié par ailleurs qu’elles étaient prêtes à acheminer elles-mêmes leur stock dans une boutique Orange, excepté un participant qui a émis une condition tout à fait compréhensible. 

Découvrir les 32 participations

Pour rappel l’intérêt de remettre les stocks en boutique Orange provient du fait que la société a été sollicité dans la construction du câble par Google qui en est le propriétaire. Il m’est apparu comme une évidence de solliciter le réseau de boutique Orange qui maille la France entière comme point de collecte des CD et DVD usagés.

Les participations sont presque exclusivement issues d’un ancien projet dont j’ai été l’initiateur de 2007 à 2016 intitulé “1 million de DVD pour la planète” et qui visait à empêcher que les CD et DVD usagés n’atterrissent dans nos poubelles mais trouvent le chemin d’une valorisation notamment par recyclage. Un peu plus de 1600 personnes disséminées sur toute la France ont été participantes de ce projet. Je les ai donc contactées à l’occasion de cette opportunité d’utiliser la matière polycarbonate constituante des CD et DVD usagés dans la fabrication du câble sous-marin Dunant. Je ne doute pas que les autres participants de ce projet ‘1 million de DVD pour la planète’ qui n’ont pas souhaité se manifester, ou tout au moins une partie d’entre eux, nous rejoignent finalement dès lors qu’Orange et Google considéreront avec intérêt l’idée d’utiliser la matière polycarbonate des CD et DVD usagés dans la construction du câble Dunant. Plus globalement encore, il y a de nombreux français qui disposent encore chez eux de CD et DVD et qui finissent par s’en débarrasser en les jetant ou qui sont tout prêts de le faire car il n’existe pas de filière de valorisation de ces supports en France. Bien sûr il existe les ressourceries qui peuvent les obtenir mais mon expérience longue avec ces supports m’a démontré que ces lieux ne pouvaient pas toujours leur garantir une seconde vie honorable (par revente essentiellement) et bon nombre de stocks finissaient par les encombrer et leur restaient sur les bras sans autre destination finalement que la poubelle. Il y a vraiment un gâchis de matière vis à vis de ces supports (le polycarbonate est issu du pétrole lui-même ressource non renouvelable) et il serait salutaire que l’on trouve le moyen de stopper cette hémorragie d’autant encore une fois que les stocks chez les particuliers sont encore nombreux, même si certes ils s’amenuisent année après année.

Maintenant il reste 2 points à éclaircir : est-ce que le câble sous-marin Dunant utilise effectivement du polycarbonate ? Il y a effectivement matière à se poser la question. Et si oui, est-ce que l’utilisation du polycarbonate issu des CD et DVD usagés conviendra aux exigences techniques de fabrication du câble Dunant ?

Il n’y a que Orange et Google pour nous répondre sur ces aspects.

Mes sollicitations ici et pour les intéresser à se servir des CD et DVD usagés dans la fabrication du câble sont restées jusqu’à ce jour sans réponse. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *